Carina

Ow

Design, Space + Communication

La Représentation contre la présence

with Metahaven, Amsterdam

Genève est un rassemblement compact d’une multitude d’institutions et de sphères sociales couvrant des organisations internationales gouvernantes, des établissements financiers, des associations de base, aux squats. Des différences sociales, politiques et institutionnelles existent entre ces organismes et sont visibles dans le domaine public. Ces différences ont été analysées, enregistrées et cartographiées dans ce projet qui visait à produire une nouvelle carte de Genève montrant le statut de ces coexistences et comment elles communiquent. La recherche, des discussions et des documents photographiques constituent le matériau qui a été utilisé pour générer la carte.

Les quartiers de Nations et des Pâquis constitue 10% de la population totale de la ville de Genève, avec 18% de genevois, 25% des confédérés et un pourcentage élevé de 57% d’étrangers de plus de 100 nationalités. Ils forment également le quartier avec la population la plus jeune. Après une analyse complète (visites des sites, des documents photographiques, la recherche conventionnelle, discussions), il est devenu clair que ces quartiers sont très dynamiques en termes de multiculturalisme ainsi que les castes sociales en raison de la différence marquée de caractère entre les deux zones de Nations et de Pâquis. Nations représente, avec ses corps d’organisations internationales et ses enclaves diplomatiques, le multiculturalisme, la puissance, la sécurité, la compétence, la souveraineté et aussi négativement, une distanciation par rapport aux personnes représentées par ses organisations. En revanche, Pâquis comprend une communauté culturellement diversifiée, présente plus directement la vraie nature des différentes cultures qu’il abrite. C’est ce qui ressort de la vie dans la rue animée et normalisée par la co-existence des cultures. Cela a porté sur la notion de la représentation contre la présence.

Lancés sur ce thème, nous avons étudié différentes façons d’exprimer graphiquement les impressions véhiculées par la définition et la compréhension universelle de la représentation et de la présence. La carte est composée de plusieurs couches superposées. A partir d’une carte contour 2D des deux districts voisins, ceci est empilé par trois séries de dessins au trait cachés 3D (bâtiments commerciaux, résidentiels et institutionnels), puis une collection choisie de logos désignant ces bâtiments, et enfin, une mosaïque de photographies géolocalisées.